• Karine Galbrand ND IBCLC

Est-ce normal d’avoir mal quand j’allaite?

Mis à jour : avr. 10


Les différentes causes de la douleur au sein et leurs solutions.


L’allaitement ne devrait pas être douloureux. Il peut être parfois inconfortable les premiers jours après la naissance lors de l’apprentissage. Le temps de parfaire la mise au sein, la peau du mamelon peut devenir sensible après quelques essais-erreurs. Si certaines mesures ne sont adoptées, la douleur peut s’intensifier. L’allaitement n’est pas inné, il s’apprend, surtout chez la maman! Le bébé, lui, a quelques mécanismes instinctifs qui l’amènent à prendre le sein naturellement. Allaiter en position physiologique ou biologique met à profit cet instinct. Cette position est naturelle pour le bébé et lui permet d’aller chercher le sein par lui-même. Il y a différentes causes de douleur pendant l’allaitement. Elles ont la plupart du temps un même point en commun : une mauvaise prise.



La principale cause de la douleur aux mamelons est une prise superficielle. Le bébé tète alors seulement le bout du sein, ce qui est douloureux. Le mamelon à la capacité de s’étirer une fois à l’intérieur de la bouche et même de tripler sa taille . Par une bonne prise et une ouverture adéquate de la bouche, l’aréole se positionne tout le long de la langue et le mamelon s’étire jusqu’au palais mou. La douleur est un phénomène du corps mis en place pour signaler un problème. En tétant seulement le mamelon, des conséquences peuvent survenir : gerçures, infections et ultimement baisse de la production. On doit donc s’assurer qu’une bonne partie de l’aréole pénètre bien à l’intérieur de la cavité buccale du bébé. Pour se faire, on doit attendre que bébé ouvre sa bouche amplement par lui-même en laissant sa tête dégagée. On favorise une position ventre à ventre, bébé sur maman en s’assurant que le menton de bébé soit bien appuyé sur le sein juste sous l’aréole. Un petit conseil : ne laissez pas bébé au sein malgré la douleur et retirez-le en brisant la succion pour essayer à nouveau. Pour briser la succion sans douleur on insère le doigt dans la bouche du bébé en formant un crochet ensuite on retire l’enfant.


Gerçures et crevasses


Pour soulager la douleur et diminuer l’inflammation, une goutte de colostrum ou de lait s’avère très efficace . Le lait et le colostrum ont des propriétés cicatrisantes et antiseptiques. La crème lanoline appliquée après la tétée est une autre option. Une très petite quantité de celle-ci est suffisante. Il faut éviter de l’appliquer juste avant la tétée, car sa texture huileuse peut rendre plus difficile la prise. Certains onguents à base de plantes médicinales peuvent aider avec leurs propriétés émollientes et anti-inflammatoires. Je pense ici à la calendula et au plantain (plantago). La crème Apno aussi connue sous le nom de crème du Dr Newman peut vous être d’un secours. Elle est prescrite par un médecin et contient de la cortisone, un antibiotique et un antifongique. Certains pharmaciens en préparent une version très similaire sans ordonnance. Ces mesures de soulagements ne devraient pas être utilisées à long terme. Il faut trouver la cause des douleurs et appliquer les méthodes pour l’éliminer. Améliorer la mise au sein est souvent la solution. Des tensions musculaires au niveau du cou et de la tête du bébé peuvent aussi être en cause.


Et si c’était le frein de langue?


Parfois malgré tous nos efforts pour améliorer la mise au sein la douleur persiste. Il se peut que le bébé ait une ankyloglossie c’est-à-dire une restriction de sa langue par un frein trop court. La langue ne peut pas exécuter ses mouvements de façon optimale. Le mamelon devient trop comprimé et la douleur surgit. Une consultante en lactation IBCLC évalue la bouche et la langue du bébé et vous réfère au besoin à un professionnel de la santé, dentiste ou médecin qui procédera a la frénotomie. La frénotomie réalisée par un professionnel qualifié est sécuritaire et peut sauver un allaitement. Les bénéfices reliés à l’allaitement pour maman et bébé surpassent largement les inconvénients de cette procédure.


Ampoule de lait


Une ampoule de lait peut être la source d’une vive douleur. Elle se présente comme un petit point blanc sur le mamelon et peut être associée à un canal lactifère bloqué. Il est important de continuer à offrir le sein et corriger la prise. On peut appliquer une compresse chaude avec de l’huile d’olive avant la tétée pour ramollir la peau et permettre à l’ampoule de s’ouvrir. Des suppléments de lécithine à prendre oralement peuvent également aider.


Canaux bloqués


Vous sentez une masse lors de la palpation accompagnée de douleur? Il se peut que cela soit un canal lactifère bloqué. Cela apparait lorsque le sein n’a pas bien été drainé. Il se peut aussi que la zone douloureuse soit rouge. Vous pouvez alors masser et appliquer des compresses chaudes et continuer d’offrir le sein affecté le plus souvent possible. Les positions où le bébé pointe le menton ou le nez en direction de la masse sont aidantes. La situation devrait s’améliorer dans les 24 à 48 heures, mais le repos est de mise . Cette condition peut être reliée à une mauvaise prise, il faut y voir.


Vasospasme


Vous ressentez des brûlures après la tétée et votre mamelon devient blanchâtre ou violacé? Vous avez probablement un vasospasme. Un vasospasme est la constriction des vaisseaux sanguins irriguant vos mamelons. Une mauvaise prise est souvent à l’origine ou une ankyloglossie. Pour vous soulager, appuyez votre main sur le mamelon. La chaleur aidera à faire revenir le sang. Certaines conditions peuvent vous prédisposer comme le syndrome Raynaud et le tunnel carpien. La naturopathie vient à votre secours avec des vitamines et minéraux qui favorisent la circulation sanguine et diminue les spasmes. En voici des exemples : le magnésium et la vitamine B6. Certaines habitudes doivent être adoptées lors de vasospasmes persistants. On privilégiera la consommation de bonnes sources alimentaires d’omégas 3 tout en évitant le café et la cigarette.


Muguet


Vous ressentez une douleur pendant et après l’allaitement qui s’apparente à une sensation d’aiguilles? Peut-être souffrez-vous d’une candidose ou muguet. La présence de gerçures aux mamelons est une porte d’entrée pour le candida. La prise d’antibiotiques et une vaginite peuvent vous prédisposer à développer le muguet. Il est possible que vous le transmettiez au bébé. L’inverse est aussi vrai. On verra alors des plaques blanchâtres sur sa langue qui s’étalent jusqu’à l’intérieur des joues. Pour l’éliminer assurez-vous de bien diminuer votre consommation de sucre, car c’est connu les levures se nourissent de celui-ci. Des probiotiques s’avèrent fort utiles. N’oubliez pas de jeter toute tétine qui fut en contact avec la bouche du bébé, car le candida est parfois très résistant et persistant. Pour le traiter, l’extrait de pépin de pamplemousse est très efficace. Certaines contre-indications s’appliquent toutefois. Vous pouvez aussi utiliser la crème Apno du Dr Newman ou une crème antifongique.


Si vous êtes aux prises avec certaines problématiques mentionnées ci-haut, contactez au plus tôt une consultante en lactation certifiée IBCLC qui pourra évaluer votre situation et vous aider adéquatement. Comme il vaut mieux prévenir que guérir, suivez un cours prénatal sur l’allaitement avec une IBCLC. La consultante en lactation certifiée de l’IBLCE est l’experte en allaitement (https://www.karinegalbrand.com/blog/une-ibclc-qu-est-ce-que-c-est) et elle saura vous donner plusieurs trucs utiles pour enclencher un bel allaitement confortable et plaisant autant pour vous que pour bébé.


Visites à domicile sur rendez-vous dans la région de Montréal/Laval

ou en bureau à Ahuntsic, Montréal. Reçu pour assurance.


Contactez-moi à karinegalbrand@gmail.com

www.karinegalbrand.com

https://www.facebook.com/karinegalbrand/


Mes services sont aussi offerts sans but lucratif en pharmacie au 6910 rue St-Denis dans le quartier Rosemont-Petite-Patrie à Montréal.

Tel : 514-273-1440

Prise de rendez-vous en ligne https://pharmaprix.clicsante.ca/1860/


En aucun cas les informations contenues dans ce texte ne visent à remplacer un traitement médical ou une consultation avec un professionnel de la santé. Les informations qui s'y trouvent ne sont pas exhaustives et certaines précautions s'appliquent.

590 vues
  • Facebook

© 2020 Tous droits réservés Karine Galbrand, Naturopathie familiale et périnatalité.